Miser sur une politique culturelle d’éducation permanente et de jeunesse

Questions de justice sociale, du dérèglement climatique, d’égalité entre les genres, de lutte contre les discriminations, de paix, de renouvellement des pratiques démocratiques : rarement notre société a-t-elle eu un tel besoin de dialogue, d’échange de points de vue, bref d’éducation permanente. Le PS propose de :

  • Veiller à ce que l’éducation permanente touche tous les publics notamment les plus précarisés ;
  • Réviser les conditions d’application du décret pour correspondre aux réalités du terrain et aux formes de militance actuelles ;
  • Permettre à la Fédération des employeurs des secteurs de l'éducation permanente et de la formation des adultes (Fesefa) d’exercer pleinement sa mission représentative.

Les mouvements et organisations de jeunesse mettent l’accent sur le développement de valeurs essentielles telles que la solidarité, l’égalité et le respect de la diversité. Le PS propose de :

  • Garantir la gratuité de la SNCB pour les mouvements de jeunesse ;
  • Faciliter la mise à disposition de locaux sportifs gratuitement ou à des prix modérés ;
  • Envisager la création d’un Forum des jeunes Européens chargé de représenter les jeunes sur les grandes décisions européennes.

Les centres de jeunes favorisent le développement d’une citoyenneté responsable, active, critique et solidaire. Le PS propose de :

  • Renforcer la visibilité des centres de jeunes auprès des jeunes citoyens ;
  • Préserver l’emploi dans les centres de jeunes.