En réalité, ce n’est pas loi de 96 qu’il faut modifier, comme on le dit souvent par facilité. C'est la loi de 2017, prise par la droite, qui a elle-même modifié la loi de 1996.

Le gouvernement Michel a ainsi rendu obligatoire une norme salariale qui, jusque là, était seulement indicative. Cette modification a cadenassé les hausses des salaires en rendant la norme salariale obligatoire.

Aujourd’hui, les patrons veulent que nous choisissions entre l'index ou la liberté de négocier. Nous refusons ! Il faut rendre la liberté aux syndicats de négocier des hausses de salaires, sans toucher à l'indexation automatique des salaires.

L'indexation automatique des salaires, mise en place par Joseph Wauters, socialiste, est sans cesse menacée par le droite alors que les patrons du BEL20 ont augmenté leurs propres salaires de 14%. Si les entreprises ont fait 10 milliards de dividendes, il faut pouvoir augmenter les salaires des travailleurs.  Il faut par ailleurs bien mieux rembourser les déplacements professionnels, dont les dépenses pèsent lourdement sur les travailleurs.

Pouvez-vous signer ?