Le site du Parti socialiste utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.
Maggie De Block et sa majorité lâchent les Centres de planning familial qui ne pourront plus délivrer la pilule du lendemain

ACTUALITé

Toutes les actualités

Maggie De Block et sa majorité lâchent les Centres de planning familial qui ne pourront plus délivrer la pilule du lendemain

Se rangeant à l’avis de la ministre De Block, la majorité refuse de permettre aux centres de planning familial de continuer à distribuer légalement la pilule du lendemain.

Une situation totalement absurde que dénonce la députée socialiste Fabienne Winckel : « pourquoi la ministre et sa majorité s’entêtent-t-ils à refuser cette autorisation alors que la pilule du lendemain est déjà disponible sur Internet sans aucune prescription ? Les centres de planning familial ont pourtant besoin de de cette autorisation pour pouvoir pleinement exercer leur mission : proposer un lieu d’accueil où chacun peut trouver une aide en matière de vie sexuelle et affective et qui délivre notamment, en toute confidentialité, des pilules du lendemain aux jeunes filles qui en expriment le besoin. »

Pour Fabienne Winckel, la majorité met aujourd’hui en péril ce service essentiel assuré aux jeunes filles en difficulté : « les centres de planning familial ne seront plus en mesure s’assurer ce service essentiel avec pour conséquence que, ne bénéficiant plus de l’anonymat et de la gratuité garantis par ces centres, certaines (jeunes) femmes rencontreront peut-être des difficultés pour se procurer ces pilules. Cela va à l’encontre du droit fondamental de chaque femme à disposer de son corps. Et cela pourrait aussi risquer d'engendrer une augmentation du nombre d’interruptions volontaires de grossesse, avec toutes les conséquences physiques et psychologiques que cela implique. »

Le groupe PS regrette que la ministre De Block - qui s’était un temps montrée ouverte à la recherche d’une solution structurelle - fasse marche arrière et refuse aujourd’hui de trouver une solution pour régler cette situation totalement ubuesque.

ACTUALITéS Liées

  • Santé

    Pilule du lendemain : Isabelle Simonis demande ...

  • Santé

    Le groupe PS propose que la déclaration de don ...

  • Santé

    Des soins dentaires plus accessibles pour tous,...